Les salariés de l'Eau et de l'Electricité au Maroc (ONEE)

Pour un meilleur affichage, veuillez choisir la résolution suivante pour votre écran (1024 par 768 pixels)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 l'addiction l’aliénation consommatrice

Aller en bas 
AuteurMessage
mahmoum02



Nombre de messages : 472
Age : 57
Date d'inscription : 15/04/2011

l'addiction l’aliénation consommatrice Empty
MessageSujet: l'addiction l’aliénation consommatrice   l'addiction l’aliénation consommatrice EmptyVen 30 Sep 2011 - 3:05

Pour Marx, victime et oppresseur sont clairement distincts. La classe dirigeante opprime ; le prolétariat est exploité.

Depuis 50 ans environ, nous assistons à une fusion des concepts qui correspond très exactement à ce que nous appelons la mondialisation.

En tant que consommateurs, nous voulons tous acheter moins cher et faisons jouer la concurrence. Pour répondre à cette contrainte, les entreprises s’adaptent et mettent la pression sur leurs employés – les travailleurs. Le consommateur est devenu l’oppresseur du travailleur, position devenue parfaitement schizophrène au fil des années, car dans l’immense majorité des cas, le consommateur est un travailleur.

Cette lutte entre le consommateur et le travailleur est une des clés de l’époque, mais elle a été longue à se faire jour. D’abord, nous avons une tendance naturelle à refouler toute mauvaise conscience liée à nos actes d’achat à partir du moment où le mot « moins cher » est inscrit sur l’étiquette, ensuite et surtout, les conséquences de cet acte d’achat ne permettent pas de remonter aux actes précis d’un individu - ce qui nous rend tous irresponsables - et sont différées dans le temps, parfois de plusieurs dizaines d’années.

En achetant un nouveau téléviseur, je ne suis pas directement responsable de la fermeture de telle ou telle usine. Mais ce comportement, répété des milliers de fois pendant des dizaines d’années, a pour résultat final la délocalisation totale de presque toute l’industrie. Des travailleurs occidentaux « pré-conscients » (au sens marxiste du terme) ont été remplacés par des travailleurs prolétarisés en Chine ou en Europe de l’Est.

L’aliénation consommatrice est quantifiable

Aucune aliénation n’est “prouvable” en tant que telle, mais, rappelons-le, certaines sont quantifiables, ce qui leur donne une crédibilité plus importante . Ainsi Marx quantifie l’aliénation capitaliste par le taux de sur-travail, mais Elisabeth Badinter serait bien en peine de quantifier l’aliénation maternelle (aliénation faible, au sens ci-dessus).

Dans le cas de l’aliénation consommatrice, on pourrait définir différents outils de mesure tels que le pourcentage des dépenses qui ne sont pas de première nécessité dans les dépenses des individus ou bien la part des échanges internationaux dans le PIB d’un pays (ces dépenses caractérisant l’acte d’achat mentionné plus haut).

Tu noteras avec intérêt, cher lecteur - ou dois-je écrire - que ces deux critères sont corrélés à ce qu’on appelle la mondialisation (le deuxième critère caractérise même exactement la mondialisation), en telle sorte qu’on peut dire qu’aliénation consommatrice et mondialisation sont deux phénomènes profondément imbriqués et peut être même identiques, au sens où ils sont les facettes différentes d’une même médaille. J’y reviendrai.

L’aliénation consommatrice est aussi une névrose.

Dans cette forme d’aliénation, le consommateur opprime le travailleur. Mais nous sommes tous à la fois consommateurs et travailleurs et participons tous à cette forme d’oppression.

Dans certains cas, le consommateur est un capitaliste, mais cela ne change rien à l’affaire (exemple: à travers les fonds de pension, le citoyen américain “actionnaire” force l’entreprise américaine à délocaliser au nom de la baisse des coûts - et perd son emploi).

Le côté névrotique de cette aliénation est probablement une des raisons pour laquelle elle est passée pratiquement inaperçue jusqu’à présent. Freud a expliqué pourquoi des raisons cachées et profondes nous poussent à nier l’existence même de la névrose. Plus généralement: ce qui nous marque fortement est inconscient - ainsi les quatre premières années de la vie, sans doute les plus importantes, disparaissent-elles de notre mémoire.

La victoire du consommateur

Dans la lutte impitoyable qui opposait travailleur et consommateur, le consommateur a gagné à plate couture. Il n’y a pas eu de « prise de conscience » au sens marxiste du terme ; au contraire, la publicité et le marketing ont fait rentrer le travailleur marxiste dans le monde enchanté de la consommation..

Ce que le Capital n’a jamais réussi à faire, ni aucune religion, la publicité l’a réussi de façon totalement involontaire ! .

Au nom de « la liberté de choix », les grands monopoles (téléphone, électricité…), les services publics ont disparu ou sont en train de disparaître. .

Pour que le consommateur puisse faire jouer à plein son « droit à consommer » toujours moins cher, le monde s’est globalisé. Mais en achetant des produits chinois, le consommateur crée son propre chômage ou, dans le meilleur des cas, contribue à la perte de ses avantages acquis (il devra allonger son temps de travail, réduire ses vacances, baisser son niveau de prestation sociale, etc…)..

Ensuite, la valeur des entreprises est corrélée à la croissance de leur chiffre d’affaires, partant, à la consommation générale

- travailler le dimanche (au nom du droit à consommer à toute heure, du droit au loisir, etc…). D’une façon générale, augmenter la durée du travail, au nom du pouvoir d’achat (”travailler plus pour gagner plus”), etc....
- libéraliser le secteur des télécoms ou de l’électricité (au nom du droit à choisir son opérateur).

- déréglementer la grande distribution (au nom du pouvoir d’achat).

- favoriser le travail des femmes (pour qu’elles soient économiquement indépendantes, pour augmenter la consommation)

[Si la gauche était marxiste, elle passerait son temps à dénoncer l'aliénation consommatrice et à tenter de provoquer une "prise de conscience" de cette aliénation. Elle devrait donc lutter systématiquement et de façon uniforme, contre les quatre phénomènes décrits ci-dessus. Problème, la gauche est soit "de gouvernement" (ce qui veut dire, au final, "à droite") ou "anti-capitaliste" (ce qui veut dire qu'on s'en tient à une lecture quasi-religieuse des oeuvres de Marx en oubliant que Marx écrivait à une certaine époque et dans un certain contexte.]

Oppresseur et victime inter-agissent de façon inconsciente.

Si on reprend cette typologie des aliénations, on constate qu’ici, victime et oppresseurs sont totalement inconscients. Nous verrons qu’en plus du côté névrotique, c’est le symptôme d’une forme d’aliénation extrêmement forte.

Tous les actionnaires du monde se sont donc naturellement donnés la main pour tenir le discours du consommateur roi ; les départements marketing ont été leurs talentueux - et aveugles - porte-voix.

Le publiciste qui fait la pub de la dernière Marque de Renault n’a pas une capacité d’analyse supérieure au consommateur qui achète chez Marjane – d’ailleurs, c’est souvent la même personne !

Il n’a pas l’impression de faire le moindre mal à quiconque, ni en concevant sa pub, ni en allant chez Marjane. Et d’ailleurs, au sens strict du terme, il n’en fait pas. Faire vendre une Megane, acheter un téléviseur, sont des actions tout à fait anodines, ou plutôt infinitésimales. C’est la répétition sans fin de ses actes, par tous, à grande échelle qui crée l’aliénation consommatrice: la plus forte, la plus importante de toutes. Celle qui mène le monde à sa perte.
Revenir en haut Aller en bas
hajmi

hajmi

Nombre de messages : 1729
Date d'inscription : 24/10/2007

l'addiction l’aliénation consommatrice Empty
MessageSujet: Re: l'addiction l’aliénation consommatrice   l'addiction l’aliénation consommatrice EmptySam 1 Oct 2011 - 8:12

Revenir en haut Aller en bas
hajmi

hajmi

Nombre de messages : 1729
Date d'inscription : 24/10/2007

l'addiction l’aliénation consommatrice Empty
MessageSujet: Re: l'addiction l’aliénation consommatrice   l'addiction l’aliénation consommatrice EmptyMer 5 Oct 2011 - 16:52

"لو ضربت طفلاً ضربة خفيفة و أنت (توبّخه) لبكى ولو ضربته ضربة أقوى منها وأنت (تمازحه) لضحك - فالألم المعنوي أشد إيذاءً من الألم الجسدي..
Revenir en haut Aller en bas
hajmi

hajmi

Nombre de messages : 1729
Date d'inscription : 24/10/2007

l'addiction l’aliénation consommatrice Empty
MessageSujet: Re: l'addiction l’aliénation consommatrice   l'addiction l’aliénation consommatrice EmptyLun 10 Oct 2011 - 11:18

تعالى عشيري تفقد الحــال
تعالى تشوف هاد المهزلــة
ولات باينة ما بقى ما يتگــال
و مبقاش الكلام يحل المسألة
الخيل واقفة رابطاها لحبــــال
...البغال كتتبورد محتالــة
يا ويلي شباب الأمة عطـــال
يا ويلي علاش الأمة عــوالة
خير الأمة نهبوه الجــهال
و بلا مزايدة باعوه الــدلالة
Revenir en haut Aller en bas
hajmi

hajmi

Nombre de messages : 1729
Date d'inscription : 24/10/2007

l'addiction l’aliénation consommatrice Empty
MessageSujet: Re: l'addiction l’aliénation consommatrice   l'addiction l’aliénation consommatrice EmptySam 15 Oct 2011 - 9:37

فعلا القلوب قُلَّبٌ لا ترسو على حال ... فهناك أناس لم يكن يهنىء لنا عيش لولاهم ... كانوا يحتلون مساحات كبـــيـــــــــــــــرة من قلوبنا الصغيرة... أسكناهم طوعا ونضحت بحبهم كل جوارحنا ... أما اليوم فلم يعد لهم في القلب متسع حتى للذكرى ...لولا أن المؤمن لا يبغض إلا في الله لبنينا لهم تحت أطلال ما كسروا نعشا سميناه بإسمهم ... لكن هيهات هيهات أنى لقلب تلقف بفضل من المولى قبسا من أنوار أرباب القلوب أن يرجع القهقرى ... فقط نقول ... كانوا و في ذلك خير ... و رحلوا و في هذا ألف خير .
Revenir en haut Aller en bas
hajmi

hajmi

Nombre de messages : 1729
Date d'inscription : 24/10/2007

l'addiction l’aliénation consommatrice Empty
MessageSujet: Re: l'addiction l’aliénation consommatrice   l'addiction l’aliénation consommatrice EmptyVen 28 Oct 2011 - 12:37


هل كان علينا أن نسقط من عُلُوّ شاهق، ونرى دمنا على أيدينا...
لنُدْرك أننا لسنا ملائكة.. كما كنا نظن؟

وهل كان علينا أيضاً أن نكشف عن عوراتنا أمام الملأ،
كي لا تبقى حقيقتنا عذراء؟

كم كَذَبنا حين قلنا: نحن استثناء!

أن تصدِّق نفسك أسوأُ من أن تكذب على غيرك!

أن نكون ودودين مع مَنْ يكرهوننا، وقساةً مع مَنْ يحبّونَنا
- تلك هي دُونيّة المُتعالي، وغطرسة الوضيع!

أيها الماضي! لا تغيِّرنا... كلما ابتعدنا عنك!

أيها المستقبل: لا تسألنا: مَنْ أنتم؟
وماذا تريدون مني؟ فنحن أيضاً لا نعرف.

أَيها الحاضر! تحمَّلنا قليلاً،
فلسنا سوى عابري سبيلٍ ثقلاءِ الظل!

الهوية هي: ما نُورث لا ما نَرِث. ما نخترع لا ما نتذكر.
الهوية هي فَسادُ المرآة التي يجب أن نكسرها كُلَّما أعجبتنا الصورة!

تَقَنَّع وتَشَجَّع، وقتل أمَّه.. لأنها هي ما تيسَّر له من الطرائد..
ولأنَّ جنديَّةً أوقفته وكشفتْ له عن نهديها قائلة: هل لأمِّك، مثلهما؟

لولا الحياء والظلام، لزرتُ غزة، دون أن أعرف الطريق إلى بيت أبي سفيان الجديد،
ولا اسم النبي الجديد!

ولولا أن محمداً هو خاتم الأنبياء، لصار لكل عصابةٍ نبيّ، ولكل صحابيّ ميليشيا!

أعجبنا حزيران في ذكراه الأربعين: إن لم نجد مَنْ يهزمنا ثانيةً هزمنا أنفسنا بأيدينا لئلا ننسى!

مهما نظرتَ في عينيّ.. فلن تجد نظرتي هناك. خَطَفَتْها فضيحة!

قلبي ليس لي... ولا لأحد. لقد استقلَّ عني، دون أن يصبح حجراً.

هل يعرفُ مَنْ يهتفُ على جثة ضحيّته - أخيه: >الله أكبر< أنه كافر إذ يرى الله على صورته هو: أصغرَ من كائنٍ بشريٍّ سويِّ التكوين؟

أخفى السجينُ، الطامحُ إلى وراثة السجن، ابتسامةَ النصر عن الكاميرا. لكنه لم يفلح في كبح السعادة السائلة من عينيه.
رُبَّما لأن النصّ المتعجِّل كان أَقوى من المُمثِّل.

ما حاجتنا للنرجس، ما دمنا فلسطينيين.

وما دمنا لا نعرف الفرق بين الجامع والجامعة، لأنهما من جذر لغوي واحد، فما حاجتنا للدولة... ما دامت هي والأيام إلى مصير واحد؟.

لافتة كبيرة على باب نادٍ ليليٍّ: نرحب بالفلسطينيين العائدين من المعركة. الدخول مجاناً! وخمرتنا... لا تُسْكِر!.

لا أستطيع الدفاع عن حقي في العمل، ماسحَ أحذيةٍ على الأرصفة.
لأن من حقّ زبائني أن يعتبروني لصَّ أحذية ـ هكذا قال لي أستاذ جامعة!.

أنا والغريب على ابن عمِّي. وأنا وابن عمِّي على أَخي. وأَنا وشيخي عليَّ.
هذا هو الدرس الأول في التربية الوطنية الجديدة، في أقبية الظلام.

من يدخل الجنة أولاً؟ مَنْ مات برصاص العدو، أم مَنْ مات برصاص الأخ؟
بعض الفقهاء يقول: رُبَّ عَدُوٍّ لك ولدته أمّك!.

لا يغيظني الأصوليون، فهم مؤمنون على طريقتهم الخاصة. ولكن، يغيظني أنصارهم العلمانيون، وأَنصارهم الملحدون الذين لا يؤمنون إلاّ بدين وحيد: صورهم في التلفزيون!.

سألني: هل يدافع حارس جائع عن دارٍ سافر صاحبها، لقضاء إجازته الصيفية في الريفيرا الفرنسية أو الايطالية.. لا فرق؟
قُلْتُ: لا يدافع!.

وسألني: هل أنا + أنا = اثنين؟
قلت: أنت وأنت أقلُّ من واحد!.

لا أَخجل من هويتي، فهي ما زالت قيد التأليف.
ولكني أخجل من بعض ما جاء في مقدمة ابن خلدون.

أنت، منذ الآن، غيرك!

-محمود درويش - أنت منذ الآن غيرك
Revenir en haut Aller en bas
hajmi

hajmi

Nombre de messages : 1729
Date d'inscription : 24/10/2007

l'addiction l’aliénation consommatrice Empty
MessageSujet: Re: l'addiction l’aliénation consommatrice   l'addiction l’aliénation consommatrice EmptyLun 31 Oct 2011 - 19:21

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




l'addiction l’aliénation consommatrice Empty
MessageSujet: Re: l'addiction l’aliénation consommatrice   l'addiction l’aliénation consommatrice Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
l'addiction l’aliénation consommatrice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'addiction l’aliénation consommatrice
» en cour d'addiction
» écoles des cadets de la Nation
» addiction, alcool, drogue, médicaments
» Mac-Addict en Espagne...qui l'aurait dit !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les salariés de l'Eau et de l'Electricité au Maroc (ONEE) :: Les Manageurs & Nous.. :: Ils ont dit-
Sauter vers: